Cette pluie du milieu du XIXe siecle amene a l’ annulation de l’inauguration une statue d’or de Sophie au-dessus une Basilique de Fourviere.

Cette pluie du milieu du XIXe siecle amene a l’ annulation de l’inauguration une statue d’or de Sophie au-dessus une Basilique de Fourviere.

Oui la meme que vous voyez aujourd’hui et qui surplombe notre ville.

Depuis Hier de 8 decembre 1852 les rues seront balayees d’eau. Et puis, petit a petit, la pluie a cesse alors que la nuit tombe. En ces temps ou l’electricite n’etait nullement courante, au soir qui faisait chuter le manteau noir via la ville, une premiere main a allume une bougie.

Et l’a posee dans sa fenetre.

On ne sait jamais a qui etait cette paluche, si elle etait homme ou cousine, si elle etait d’Ainay, de Saint-Jean ou d’la Guillotiere, tout franchement rattachee a Lyon l’annee passee. On ne sait pas si elle etait pauvre ou riche. Si ses ongles etaient sales ou propres. Mais en mettant legerement de feu dans le foyer, votre main venait de lancer la Fete des Lumieres.

Tres vite, a Vaise, au Vieux-Lyon, a Bellecour, a la Croix-Rousse et ailleurs, d’autres mains, encore des mains, i  chaque fois des mains deposent des bougies sur leurs fenetres.

C’est, par un geste collectif que les lyonnais viennent, en lieu et place des institutions, de creer un evenement. Alors devant votre spectacle on ordonne d’illuminer J’ai basilique. De ces feux personnels conjugues a la splendeur de Fourviere vient de datingmentor.org/fr/alt-com-review/ naitre un evenement identitaire Afin de des lyonnais.

Pendant longtemps, on ne le sait que peu dans une ville qui compte nombre d’habitants recents, la fete n’a dure qu’ un seul jour. On allumait tel on allume encore, helas moins qu’avant des lumignons en famille En outre on faisait un petit tour des rues. Et c’est tout.. J’ai seule animation de l’epoque: empi?cher nos etudiants en medecine qui jetaient des ?ufs ainsi que la farine. Si votre medecin a au moins la cinquantaine, c’est extri?mement a parier qu’il fut implique au sein d’ un tel forfait patissier !

Ah et il y avait les marrons chauds achetes avec des parents et qui brulaient les doigts. J’me souviens de ceux de Monsieur Marcel , 1 homme dont la force de l’accent lyonnais le rendait sans nul doute incomprehensible a toute personne vivant au-dela de Tarare. Ce qui fera quand aussi du monde.

C’etait sympa, les anciens font mine de le preferer mais il convient etre honnete : on s’ennuyait un brin une fois le tour des plusieurs rues et des marrons termines.

Sous l’impulsion de Raymond Barre qui initia beaucoup des trucs (sous le feu des critiques d’la bourgeoisie conservatrice qui l’avait pourtant elu) puis de Gerard Collomb, la Fete s’eleva en densite. Avec des installations de haute qualite. Avec des artistes, reconnus ou emergents. Avec un passage de un a plusieurs jours de festivites. Avec 1 rayonnement international de grande envergure, attirant de bien nombreux visiteurs. Faisant reconnaitre correctement une ville a l’international.

Seul bemol : la fete est helas, je l’avais ecrit en 2014 puis en 2015, puis en 2016 et puis et puis et puis, trop centralisee sur la presqu’ile. Et des attentats de 2015 avaient encore renforce le cote concentre, supprimant nos quelques rares animations de quartier dans ce domaine. Amenant de nombreux lyonnais a ne plus se rendre a votre evenement majeur,

Cette annee, la premiere de l’ere de Gregory Doucet, qui ne compte helas nullement que des fans de cet evenement dans sa majorite, verra, comme i§a avait ete le cas au cours d’une edition si Madame Pascal Bonniel-Chalier etait Adjointe (EELV) aux Evenements de Gerard Collomb, votre fete se repandre sur plusieurs territoires des rues hors presqu’ile.

J’ai demarche est interessante, on verra votre qu’elle va donner.

Mais il reste aussi, ce n’est toujours pas fera, a amener une dimension participative a cette fete. Apres tout c’est une demarche collective et populaire qui fera que nous sommes reunis ces semaines.